VIVRE SANTÉ

Quelle formation faut-il suivre pour devenir brancardier ?

Table des matières
PLUS D'ARTICLES

La profession de brancardier est essentielle dans le milieu hospitalier, offrant un support vital non seulement aux patients mais aussi aux équipes médicales. Ce rôle clé nécessite une formation spécifique, bien que moins longue que celle des professions médicales ou infirmières.

Découvrez en détail les étapes et les formations nécessaires pour devenir brancardier.

 

Qu’est-ce qu’un brancardier ?

Le brancardier est responsable du transport des patients au sein des établissements de santé. Cette tâche inclut le déplacement des patients entre différents services, tels que les chambres, les salles d’opération, ou les unités de radiologie. Le rôle exige non seulement une aptitude physique mais aussi une grande capacité à communiquer et à rassurer les patients.

 

Quelles sont les compétences requises ?

Pour réussir dans le métier de brancardier, plusieurs compétences et qualités spécifiques sont essentielles. Elles assurent non seulement une prestation de soins efficace mais aussi un environnement rassurant pour les patients et une collaboration productive avec l’équipe médicale.

Empathie et patience

l'intérieur d'une ambulance et un brancardL’empathie est cruciale dans ce métier car les brancardiers interagissent fréquemment avec des patients qui peuvent être anxieux, souffrants, ou en état de détresse. La capacité à comprendre et à partager les sentiments des autres aide à apaiser et à conforter les patients durant les transferts, rendant l’expérience moins stressante. La patience est tout aussi importante, car le processus peut souvent exiger d’attendre ou de répéter des instructions claires pour assurer la sécurité et le confort du patient.

Force physique

La nature physique du travail de brancardier ne doit pas être sous-estimée. Manipuler des brancards et aider les patients à se déplacer requiert une bonne condition physique. Il peut s’agir de soulever, de pousser, et de naviguer avec des brancards à travers des couloirs souvent encombrés, et parfois dans l’urgence. La capacité à effectuer ces tâches sans compromettre la propre sécurité du brancardier ou celle du patient est fondamentale.

Sens de l’organisation

Un brancardier efficace doit posséder un excellent sens de l’organisation. Gérer les priorités et les itinéraires nécessite une compréhension claire des besoins des patients et des exigences des différents départements hospitaliers. Savoir quel patient doit être transporté, à quel moment, et par quel itinéraire, tout en maintenant un flux de travail efficace et en évitant les retards, est essentiel pour le bon fonctionnement quotidien de l’hôpital.

Capacité à travailler en équipe

Le travail d’équipe est fondamental dans un environnement aussi interdépendant que l’hôpital. Un brancardier doit pouvoir communiquer efficacement avec le personnel soignant, les médecins, les infirmières, et le personnel administratif pour assurer une prise en charge fluide et coordonnée des patients. Cette collaboration aide à prévenir les erreurs, à maximiser l’efficacité et à améliorer l’expérience globale du patient au sein de l’établissement.

 

Quelles sont les formations nécessaires pour devenir brancardier ?

Pour entamer une carrière de brancardier, certaines formations spécifiques sont indispensables. Ces programmes préparent à la manipulation sécurisée des patients et à la réaction adéquate en situations d’urgence, compétences clés pour exceller dans ce rôle vital en milieu hospitalier.

Formation initiale

La formation pour devenir brancardier n’exige pas un diplôme spécifique, mais un niveau d’étude minimal (souvent un CAP ou un BEP) peut être requis par certains employeurs. Les formations les plus courantes pour accéder à ce métier sont :

Attestation de formation aux gestes et soins d’urgence (AFGSU)

Cette formation est souvent essentielle. Elle couvre les premiers secours et la gestion des urgences médicales, préparant le brancardier à réagir efficacement en cas de besoin.

Formation interne

De nombreux hôpitaux et cliniques offrent des formations internes spécifiques, qui peuvent inclure la manipulation et le transport sécurisé des patients, la désinfection des matériels et des zones, ainsi que la communication avec les équipes médicales.

Formations complémentaires

Des formations supplémentaires peuvent être envisagées pour augmenter l’employabilité ou la polyvalence du brancardier :

  • Formation en hygiène hospitalière : pour mieux comprendre et appliquer les protocoles de désinfection.
  • Modules de psychologie : pour améliorer la communication avec les patients et leur famille.

 

Le Certificat de Qualification Professionnelle

Dans le secteur hospitalier, être bien formé et certifié peut nettement influencer la trajectoire professionnelle. Pour les brancardiers, bien qu’il n’existe aucune obligation légale de certification pour exercer, obtenir des certifications reconnues peut s’avérer très bénéfique. Le Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) de brancardier est une de ces certifications. Il est spécifiquement conçu pour reconnaître officiellement les compétences professionnelles acquises, garantissant ainsi un niveau de compétence standardisé et reconnu au sein de la profession.

Ce certificat peut non seulement améliorer l’employabilité du brancardier mais aussi ouvrir des voies d’avancement professionnel en démontrant un engagement sérieux envers la profession et un désir de maintenir des standards élevés dans la pratique quotidienne. De plus, il peut rassurer les employeurs sur la capacité du brancardier à fournir des soins de qualité et à gérer efficacement les situations d’urgence, ce qui est crucial dans un environnement aussi dynamique et exigeant que l’hôpital.

 

une ambulance avec un brancard

 

Quelles sont les opportunités de carrière et évolutions possibles ?

Le rôle de brancardier, bien que souvent considéré comme un point d’entrée dans le secteur de la santé, offre de nombreuses possibilités d’évolution de carrière. Avec l’expérience accumulée et les formations complémentaires, un brancardier peut aspirer à des postes de plus grande responsabilité. Par exemple, certains peuvent choisir de se spécialiser dans la gestion des opérations de transport au sein de l’hôpital, devenant des coordinateurs ou des superviseurs de services de brancardage. Ces postes impliquent une gestion d’équipe, la planification des horaires, et la supervision des normes de soins et de sécurité.

En outre, le parcours professionnel peut également mener à des rôles plus cliniques. Par exemple, un brancardier peut décider de poursuivre des études pour devenir aide-soignant ou infirmier. Ces carrières nécessitent plus de formation, mais elles offrent une interaction plus directe et étendue avec les soins aux patients, ainsi qu’une reconnaissance professionnelle accrue et de meilleures rémunérations. Les brancardiers qui choisissent cette voie bénéficieront de leur expérience préalable dans l’environnement hospitalier, ce qui peut faciliter leur transition vers ces rôles plus exigeants.

 

Devenir brancardier est accessible sans un long parcours d’étude, ce qui en fait une option attractive pour ceux intéressés par le secteur de la santé sans suivre de longues études. Cependant, le rôle exige dévouement, empathie et responsabilité, des qualités essentielles pour aider les patients au quotidien et assurer le bon fonctionnement des services hospitaliers. Avec les bonnes formations et un engagement sérieux, le métier de brancardier peut s’avérer enrichissant et offrir de nombreuses opportunités de carrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *